Menu
01 85 53 21 94
96, rue de Rivoli - 75004 PARIS
96, rue de Rivoli - 75004 PARIS
Du lundi au vendredi de 9h à 19h
01 85 53 21 94
Vous appréciez, partagez !
Maître Sandra Ramos Téléphone01 85 53 21 94
Adresse96, rue de Rivoli
75004 Paris

Avocat en droit du divorce au Barreau de Paris

Grâce à ses compétences et son expérience, Maître Sandra Ramos vous accueille si vous avez des problèmes en lien avec le droit de la famille. Votre avocat à Paris vous propose des conseils avisés ainsi qu’un accompagnement protégeant au mieux vos intérêts dans le cadre d’une procédure de divorce.

Avocat en droit du divorce
LCet avocat au Barreau de Paris,vous propose ses savoir-faire et ses compétences dans différents domaines du droit de la famille :
  • Divorce par consentement mutuel
  • Divorce contentieux
  • Séparation du couple non-marié
  • Fixation de la pension alimentaire
  • Droit de garde et de visite des enfants

La procédure de divorce par consentement mutuel

Le divorce par consentement mutuel est la procédure de divorce amiable à adopter si les deux conjoints sont d’accord pour mettre fin au mariage. Ainsi, les deux époux expriment leur volonté et sont d’accord sur tous les points en lien avec le divorce, à savoir les modalités et les conséquences du divorce. Le divorce par consentement mutuel est la procédure dans le cadre de laquelle la séparation se déroule dans les meilleures conditions. Elle dure en moyenne 4 mois. Afin de veiller au mieux aux intérêts des époux, les deux conjoints doivent se faire représenter par un avocat.

Depuis 2017, avec le divorce dit « sans juge », le divorce par consentement mutuel se fait sans passer devant le juge. Le divorce est réalisé par la signature d’un acte de divorce par les deux conjoints devant le notaire. Si vous envisagez d’entamer un divorce par consentement mutuel, n’hésitez pas à faire appel aux compétences de votre avocat du divorce, maître Sandra Ramos qui est à même de protéger au mieux vos intérêts.
 

Les procédures de divorce en contentieux

À défaut d’accord sur les modalités et les conséquences du divorce, le notaire laisse place au Juge aux affaires familiales (JAF) qui devra se prononcer sur un divorce pour acceptation du principe de rupture, pour altération définitive du lien conjugal ou, plus grave, pour faute.
 

Conseils avisés vous soutenir

Le divorce pour faute est la procédure à entamer si l’un des conjoints est fautif (infidélité, violation des devoirs et obligations liés au mariage…). Le divorce pour altération définitive du lien conjugal est entamé dans le cas d’une séparation de fait entre les deux époux. Quant au divorce pour acceptation du principe de la rupture, cette procédure est mise en œuvre si les deux époux souhaitent divorcer, mais n’arrivent pas à se mettre d’accord sur certains points de la séparation comme le partage des biens.
 

Le droit de visite et d’hébergement

La séparation du couple n’est pas (ou ne devrait pas) être celle des parents avec leurs enfants. Pourtant elle a un impact sur ces derniers. Quand la garde alternée s’avère difficile, voire impossible, à mettre en place le droit de visite ou d’hébergement apparaît comme une solution permettant le maintien du lien parent/enfant.
La séparation des parents met également en avant la question de la fixation de la pension alimentaire. Maître Sandra RAMOS met à votre disposition son savoir-faire et ses compétences en la matière pour vous permettre de défendre au mieux vos intérêts sans perdre de vue celui de vos enfants. Elle vous accompagnera tant dans le cadre d’une procédure amiable que contentieuse.
 

La rupture du couple non marié

Pour les couples non mariés, l’absence de régime légal lié à l’acte de mariage entraine la mise en œuvre d’une procédure de rupture du couple non marié moins complexe que la procédure de divorce.

Le droit de visite et d’hébergement
Pour la rupture de PACS, si la procédure est initiée par l’un des partenaires seulement, une séparation d’un an sera ordonnée par le juge avant la rupture définitive. Une procédure par voie d’huissier doit être initiée par le partenaire qui souhaite la rupture. En revanche, si les deux partenaires veulent la rupture, une période de séparation de six mois sera fixée par le juge. La rupture définitive sera prononcée après ce délai. La déclaration doit être déposée auprès du greffe du tribunal.

Pour la rupture de concubinage, c’est le principe de la liberté de se séparer à tout moment qui prime. Seulement, en cas de désaccords sur les effets de la séparation, les concubins doivent saisir le juge aux affaires familiales.

Si vous envisagez une rupture, Maître Sandra Ramos vous assistera et défendra vos intérêts tout au long de la procédure.

Le cabinet d’avocat de Sandra RAMOS vous garantit une solution adaptée à votre situation.
Avocat en Droit du Travail/Prud'hommes à Paris 9ème - Maître Sandra RAMOS
5.0
Avocat en Droit du Travail/Prud'hommes à Paris 9ème - Maître Sandra RAMOS 5.0
Aurélien Selles
30 avril, 2018, 8:23
Une avocate professionnelle et réactive. Elle a compris très rapidement ma situation et m'a donné de bons conseils. Avocate à conseiller pour faire valoir nos droits.